La Madeleine à vendre

L’agitation créée par la démarche d’un aventureux télévisuel et la réaction positive étonnement rapide des édiles locaux ne doit pas nous faire négliger que cette affaire renvoie à une vraie question qui mérite d’être posée pour en débattre sereinement : Que ferons-nous dans les temps futurs de tous les édifices à caractère religieux dont le coût d’entretien deviendra très/trop lourd ?Et ceci en dehors du clivage simpliste des « catho » contre les « anti-catho ».

 

Beaucoup de tentatives de reconversion ont été mises en avant et donc il n’est pas indécent de se poser la question – voir de nombreuses réflexions sur le sujet animées par Benoit de Sagazan (de l’institut Le pèlerin Patrimoine).quine peut pas être soupçonné d’anti catholicisme.

 

https://patrimoine.blog.lepelerin.com/category/actualites/chapelles-et-eglises/eglise-a-vendre/

 

La société Dunoise a certainement un rôle à jouer dans cette réflexion, au-delà du rappel de la loi (nécessité de l’accord des autorités ecclésiales).

 

– dans le cas précis de La Madeleine  il s’agit d’un élément d’un ensemble patrimonial cohérent au niveau d’un quartier urbain : le château, les maisons anciennes dont celle de la société dunoise, et il faut préserver cette cohérence – Comment la ville réfléchit cette question (le rôle que pourrait avoir un tel bâtiment dans la vie locale ?) ou devrait la réfléchir?

 

-le rôle de veille de la société dunoise doit être rappelé quant à la valeur patrimoniale du  bien : peintures murales romanes qui sont visibles souterrainement (crypte) (voir la notice dans le livre « Peintures murales romanes de la vallée du Loir » (p. 67 à 72) et photos couleur, p. XXI- chez Cherche –Lune 1997)

– comment la société dunoise pourrait contribuer à  améliorer l’animation de ce lieu historique (l’église de La Madeleine) indépendamment des activités liturgiques (concert, expositions etc ..)je trouve que l’animation du cloitre de la Trinité à Vendôme est un exemple intéressant.

 

– cette péripétie médiatique illustre le rôle de vigilance ouverte que peut avoir la société dunoisequant au devenir du patrimoine local : rappel des règles de droit, rappel des usages, rappel de la valeur du bien mais aussi contribution à la réflexion sur les évolutions possibles.

 

Etienne Beaudoux

09/01/2022

Soyez le premier à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.